Hivernation des ennemis naturels au sein des parcelles cultivées


Par Axelle Tortosa (stagiaire UMR DYNAFOR de l'INP-ENSAT)

Dans le cadre de mon stage j'ai réalisé des analyses statistiques sur des données collectées en 2017 au cours du projet SECOMOD. L’objectif de ces analyses était d’évaluer les effets des pratiques agricoles et de l’hétérogénéité des paysages (y compris des parcelles cultivées) sur l’accueil d’auxiliaires arthropodes et leurs propres ennemis naturels pour l’hivernation au sein de parcelles de grandes cultures et dans quelle mesure les différents taxons émergents contribuaient-ils au contrôle biologique de printemps. Cette étude illustre une volonté d'étudier plus particulièrement le rôle joué par les parcelles cultivées quant à la fourniture de ressources nécessaires aux ennemis naturels, tel que le site d'hivernation et les conséquences sur le contrôle biologique. Une hypothèse ici étant que les auxiliaires émergents au sein des parcelles cultivées participeraient au contrôle biologique de façon précoce, au début de printemps, car présents très tôt dans les parcelles.


Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives

Intranet             © 2017 by Dynafor